Exposition isabelle Agnel Gouzy à Espace Pébéo du 16 octobre 2014 au 23 janvier 2015

Publié le 16 octobre à 11:00
Expo isabelle Agnel Gouzy - Espace Pébéo du 16 oct 2014 au 23 jan 2015

Actuellement exposé à l’espace Pébéo du 16 octobre 2014 au 23 janvier 2015, le travail d’Isabelle Agne Gouzy reflète sa personnalité : spontanée, généreuse, capable de passer d’un médium à l’autre en toute liberté ! Trois questions à l’artiste…

---

QUESTION : Qu’appelez-vous ”peinture-couture” ? 

1

Isabelle Agnel Gouzy : Dès 1989, j’ai commencé la création de peintures à l’huile sur des toiles libres. De fils en aiguilles, de toiles en toiles, les matières se sont juxtaposées, interpénétrées pour former au gré des textures de nouvelles unités sensibles et tactiles. Plus tard, je découvre les peintures Sétacolor de Pébéo qui me permettent d’appréhender la grandeur du tissu, la surface plane dans laquelle je viens par la suite découper un vêtement, une pièce unique qui reprend vie auprès du corps des femmes. C’est ainsi que sont nées mes « peinture-couture » qui se sont succédées au fil du temps et m’ont permis de réaliser de nombreuses expositions, toutes uniques, imprégnées de l’air du temps et de leur environnement. 

---

QUESTION : En quoi cette exposition au sein de l’espace Pébéo est une date importante dans votre travail ?

2

Isabelle Agnel Gouzy : Lors de cette exposition, Pébéo m’offre l’opportunité de présenter l’ensemble de mon travail sans pour autant en faire une rétrospective ! C’est ainsi que j’ai sélectionné des huiles sur toiles libres, des dessins, des collages… d’une certaine manière tout ce qui fait l’essence même de ma création. Mais la vie, la réflexion, les rencontres avec de nouvelles manières, de nouvelles techniques, m’ont amenée à vivre de nouvelles expériences. Cette exposition dans l’espace Pébéo m’offre cette liberté de présenter cette rencontre entre mes premières toiles, à l’essence de ma création et mes autres expériences où j’ai mélangé plusieurs techniques, plusieurs supports….

---

QUESTION : Pourriez-vous nous en dire plus sur vos approches actuelles ?

3

Isabelle Agnel Gouzy : Chose nouvelle dans ma pratique : la peinture sur châssis ! Tenue, littéralement encadrée par ce cadre matériel, j’ai fait de cette approche une force tactile où la sensualité de la toile embrasse le support en devenant une empreinte. Cette empreinte va devenir le fil conducteur et va me pousser à appréhender cet aboutissement au travers d’autres supports. Avec l’approche du nœud en référence et hommage à Simon Hantaï, je vais saisir le tissu, enduit de peinture, et le tendre, le contorsionner jusqu’à créer une toile en volume avant même qu’elle soit un vêtement. Une fois dénoué, le tissu dévoile les failles invisibles, les empreintes, marquant à jamais la toile et révélant ainsi cet abime qu’est la création.

---

En savoir plus :

>> Exposition d’Isabelle Agnel Gouzy au sein de l’espace Pébéo à Gémenos <<