Plus Pébéo vous annonce la ré-ouverture en 2012 du musée d’Albi dédié à l’artiste peintre

Publié le 21 avril à 10:54
Plus Pébéo vous annonce la ré-ouverture  en 2012 du musée d’Albi dédié à l’artiste peintre

Toulouse Lautrec au Musée d’Albi :

Les travaux ont duré 10 ans et propose une immersion totale dans l’œuvre de Toulouse Lautrec. Le musée est situé dans le Palais de la Berbie à Albi et fait partie de la cité épiscopale inscrite depuis 2010 au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.

 Henri Toulouse Lautrec est né le 24 novembre 1864 à Albi dans une vieille famille de l’aristocratie française. La consanguinité de ses parents entraîna chez le jeune Henri des complications dans sa croissance à partir de l’âge de 10 ans ; la fragilité de ses os l’empêcha de grandir normalement et il ne dépassa pas la taille de 1m52 ; après avoir obtenu son baccalauréat en 1881, il décida de se consacrer à la peinture et se rend à Paris pour vivre de son art.

Toulouse Lautrec se singularisa en devenant l’illustrateur privilégie de la vie Bohême du quartier de la Butte Montmartre où il habitait. Sa petite taille ne l’empêcha pas d’être facilement accepté dans cette société parallèle où se côtoyait filles de joie, souteneurs, artistes et grands bourgeois ; ses tableaux sont un témoignage précieux de la vivacité de cette époque.

Toulouse Lautrec fut un des peintres phares du post impressionnisme et se distingue par la richesse de son œuvre (737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies (y compris les affiches) et environ 5 000 dessins).

Sa vie de débauche et son alcoolisme eurent raison de sa santé fragile et Toulouse Lautrec mourût le 9 septembre 1901 dans le château de sa mère.

Après des années de rénovation, le musée d’Albi, qui abrite l’une des plus riches collections d’œuvres de Toulouse Lautrec, ré-ouvre enfin ses portes le 2 avril 2012 ; les travaux ont duré 10 ans et propose une immersion totale dans l’œuvre de Toulouse Lautrec. Le musée est situé dans le Palais de la Berbie à Albi et fait partie de la cité épiscopale inscrite depuis 2010 au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.