Pébéo décerne le Prix “débutant international“ du 5e concours “Nouvelles Valeurs“ organisé au Museo de Arte Costarricense.

Publié le 06 janvier à 16:37
5e concours d’artistes “Nouvelles valeurs“ au Costa-Rica

Depuis 2006, Pébéo soutient au Costa Rica, avec d'autres sponsors, un concours intitulé “Nouvelles valeurs“ qui vise à encourager la création artistique auprès de tous les publics de 7 à 77 ans. Pour fêter le 5e anniversaire de cet événement qui s’est déroulé du 5 novembre au 13 décembre 2010 et dont le thème imposé était “l’eau“, le Museo de Arte Costarricense (MAC) a souhaité rejoindre et accueillir cette initiative privée pour y représenter le soutien de l'Etat. Florence Urbina, directrice du musée, explique cet engagement. 

Pébéo : Quelle est la raison pour laquelle le Museo de Arte Costarricense (MAC) a participé à ce concours ?

Florence Urbina : Pour diverses raisons. Principalement pour offrir aux artistes des concours de qualité où ils peuvent exposer leurs œuvres, se faire connaître et en même temps, par l’intermédiaire des prix, en retirer un bénéfice financier.

Nous sommes convaincus que  mettre à disposition un espace au sein du Musée représente une vraie opportunité  et facilite l’éclosion des nouveaux talents dans les arts visuels au Costa Rica.

Pébéo : Que pensez vous du premier prix cette année ?

Vida en el mar

Premier prix International Pébéo "Vida en el mar" par Juan Carlos Ferarios Chacón 

Florence Urbina : L’œuvre gagnante est très riche au niveau chromatique. Le message passe sans que l’intensité du graphisme ne soit perdue

Pébéo : Quelles sont les principales expositions du Museo de Arte Costarricense ( MAC) ?

Florence Urbina : Le Mac a 3 types d’exposition :

  • Permanente : à charge de Esteban Calvo et Vivian Solano. C’est une version de l’histoire de l’art au Costa Rica avec 150 œuvres majeures qui appartiennent au Musée.
  • Le Salon doré : décoré entre 1939 et 1940 par Louis Feron, artiste qui a réalisé en stuc sur les murs du Salon une histoire du Costa Rica (12 x 9m). Ce salon était utilisé dans le passé comme Salon diplomatique. Avant d’être un Musée, le bâtiment a en effet, pendant longtemps, été le premier aéroport international de notre pays. Le Salon doré, qui est au deuxième étage, fait partie de notre patrimoine.
  • Les expositions itinérantes qui sont élaborées au sein du Musée puis voyagent à l’intérieur du pays accompagnées de Master classes.

Pébéo : Pour quelles raisons avez-vous choisi d’intituler votre concours  “nouvelles valeurs“ ?

Florence Urbina : Il est important que les artistes qui commencent leur carrière puissent disposer des meilleurs espaces possibles et qu’ils soient en contact avec les meilleurs experts du Costa Rica. Ces artistes nous les appelons “nouvelles valeurs“ et nous les aidons dès le début pour qu’ils puissent se développer et devenir, un jour une référence dans l’histoire de l’art de notre pays.

Pébéo : Quelles sont les tendances qui traversent l’expression artistique au Costa Rica ?

Florence Urbina : Aujourd’hui, les principales influences sont à la fois locales et internationales car elles n’échappent pas aux tendances actuelles de l’art hors de nos frontières. Toutefois, la céramique contemporaine, la photographie comme les performances sont les fers de lance de l’expression artistique au Costa Rica.